//
you're reading...
Uncategorized

Le gouvernement thaïlandais exigé pour les musulmans enquêter sur la torture

BANGKOK – La Thaïlande devrait agir immédiatement pour punir les responsables de violations flagrantes des droits de l’homme contre les musulmans dans la province méridionale, a déclaré à Human Rights Watch, a averti que l’absence de la justice serait de faire la paix impossible à atteindre.

“Il n’y a eu aucun effort sérieux pour arrêter l’agresseur sur les provinces frontalières du sud”, a déclaré le groupe est basé à New York a déclaré dans un communiqué sur le site.

“Le Premier ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva, doit montrer des progrès dans la poursuite des agents de sécurité qui commettent des violations des droits humains au sérieux dans les provinces frontalières du sud.”

Le groupe a accusé le gouvernement est réticent à blâmer ceux qui sont impliqués dans de graves violations des droits humains contre les musulmans dans le sud.

On dit qu’ils ont échoué à arrêter les militants pro-gouvernementaux impliqués dans le massacre de la mosquée Al Furquan dans la province de Narathiwat dernière Juin, dans lequel 10 malais ethniques musulmans ont été tués et 12 autres blessés.

Une enquête de police a constaté que le tireur était un volontaire paramilitaire armée et volontaires de la défense du village qui sont formés dans l’armée.

Toutefois, il a fallu deux mois pour la police de délivrer un mandat d’arrestation et le gouvernement n’a pas fait l’effort nécessaire pour amener les coupables devant la justice.

«Le défaut de détenir et de poursuivre les personnes responsables pour le massacre de la mosquée Al Furquan a fait des promesses de justice pepesan vide Abhisit,” a déclaré Elaine Pearson, directrice adjointe de l’Asie de HRW.

“Cela déclenche la suspicion de la communauté musulmane que le tireur ne pouvait pas être touché par la loi.”

Près de 3900 personnes ont été tuées depuis les troubles ont commencé à éclater dans la population musulmane de la région en 2004.

Pattani, Yala et Narathiwat sont les seuls à majorité musulmane provinces en Thaïlande et est un sultanat musulman indépendant avant d’être officiellement annexée ya un siècle.

HRW a souligné la méconnaissance généralisée des exactions commises contre les musulmans par les forces gouvernementales.

“Le gouvernement d’Abhisit n’a pas fait des progrès dans les cas d’autres violations graves des droits de l’homme impliquant des forces de sécurité thaïlandaises.”

Par exemple, il n’y a pas eu d’évolution dans le procès criminel des soldats de l’Armée de la Force opérationnelle 39, la torture et le meurtre de l’imam Yapa Kaseng de Narathiwat le 21 Mars, 2008.

En Février, le Bureau du procureur général a décidé de ne pas porter des accusations contre les troupes impliquées dans les meurtres Krue les mosquées Se en 2004.

Une cour provinciale le 16 Agus communiqué des forces de sécurité sur des accusations de meurtre 78 ethniques malais manifestants musulmans à Tak Bai, sur Octobre 25, 2004.

“Les efforts déployés par les groupes des droits de l’homme et les familles des victimes à obtenir justice dans les affaires des autres, moins médiatisé a rencontré un certain nombre d’obstacles», a déclaré Human Rights Watch.

Le groupe a accusé le gouvernement de fournir l’immunité juridique pour les persécuteurs de musulmans.

“Le sentiment de frustration, de la marginalisation, et la colère parmi la communauté ethnique des musulmans malais a été exacerbée par la mise en œuvre du décret d’urgence sur l’administration publique dans les situations d’urgence, 2005, qui donne aux forces de sécurité d’un des pouvoirs étendus et de l’immunité pour les violations des droits de l’homme et de crimes.”

Avec des pouvoirs très étendus aux forces de sécurité sont souvent attaqué des villages musulmans et des centaines détenus de personnes accusées d’aider les rebelles dans le sud.

Les musulmans thaïlandais, faisant jusqu’à cinq pour cent de la population totale de ce pays bouddhiste, a déclaré que la fin de la loi martiale et la pratique de la violence par l’armée est la clé de la paix.

Discussion

Comments are closed.

%d bloggers like this: